L'histoire de la nanotechnologie

 

 

 

 

L'histoire de la nanotechnologie :

Lors d’une conférence en 1959, le physicien Richard Feynman déclare : "Les principes de la physique, pour autant que nous puissions en juger, ne s'opposent pas à la possibilité de manipuler des choses atome par atome". Par cette déclaration, le physicien américain suggérait à la communauté scientifique d’explorer l’univers de l’infiniment petit. Le terme « nanotechnologie » fut utilisé pour la première fois en 1974 par Norio Tanigushi. Dans les années 1980, avec la découverte du microscope à effet tunnel* (STM), puis celle du microscope à force atomique* (AFM), le nanomonde s’ouvre réellement aux chercheurs. A partir de là, grace à l’extrême précision de leurs outils, les scientifiques sont parvenus à manipuler les atomes un à un. La conception, la fabrication, et la manipulation d’objets, de matériaux, et de machines de dimensions nanométriques pouvaient alors démarrer. 



Voici un historique de l’« histoire » des nanotechnologies qui permet d’observer l’évolution des recherches de leur importance dans notre société : 
- 1959: « There is plenty of room at the bottom » (”Il y a plein de place en bas”). C’est ce qu’a déclaré Richard P.Feynman, lors de la conférence annuelle de l'American Physical Society au Caltech. Par ces mots il invite la communauté scientifique à explorer le nanomonde. 
- 1974 : Eric Drexler popularise le terme de « nanotechnologie », après que le mot ait été forgé par Norio Taniguchi, de l’université des sciences de Tokyo. 
- 1981 : mise au point du microscope à effet tunnel (STM) par Gerd Bining et Heinrich Rohrer, du laboratoire IBM de Zurich, pour « voir » la forme des atomes. Cette invention vaudra à ses inventeurs le prix Nobel de physique en 1986. 
- 1989 : découverte des « fullerènes » (minuscules molécules de carbone pur composés de 60 atomes) par Richard Smalley, Robert Curl et Harold Kroto. 
- 1990 : le chercheur d’IBM Donald Eigler parvient à déplacer un à un 35 atomes de xénon et à dessiner les initiales d’IBM en utilisant la pointe ultrafine du microscope à effet tunnel.
- 1991 : mise en évidence du nanotube de carbone par le physicien japonais Sumio Ijima, des Laboratoires NEC à 
Tusukuba. 
- 1993 : première nanoexpérience réalisée par Donald Eigler. Assemblage de 48 atomes de fer en un tambour électronique. 
- 1996 : Premier transistor électronique unimoléculaire avec un nanotube de carbone. 
- 1997 : premier amplificateur électromécanique à une seule molécule. 
- 1999 : Lancement en France du RMNT, Réseau de recherche en micro et nanotechnologies piloté par le Ministère de la recherche pour favoriser la coopération entre industrie et laboratoires publics. 
- 2000 : Bill Joy, l’inventeur du langage informatique Java, s’inquiète publiquement de l’effet viral des nanotechnologies dont l’homme pourrait perdre le contrôle. 
- 2001 : le marché mondial est évalué à environ 40 milliards de dollars. 
- 2001 : Bill Clinton lance la National Nanosciences Initiative. 
- 2002 : lancement du grand programme « Converging Technologies » par la National Science Foundation. Elle ambitionne la convergence des biotechnologies, des technologies de l’information, des sciences cognitives. 
- Mars 2002 : fondation par l’US army et le MIT de l’Institute for soldiers nanotechnologies (ISN). 
- 9 mai 2005: Motorola annonce un premier prototype d’écran fabriqué à partir de nanotubes de carbone. 
2005 : l’Agence américaine pour la protection de l’environnement (EPA) décide de collecter toutes les informations nécessaires pour mieux définir les risques et établir des règles de sécurité. 
- 1er Juin 2006 : inauguration du Pôle Minatec, premier pôle européen pour les nanotechnologies

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×